Personal story : « D’un monde à l’autre… » :

L’adolescence est une période cruciale à la découverte de soi. Cependant, une « renaissance » peut avoir lieu à n’importe quel âge et, se faire par un déclic pouvant sembler insignifiant sur le moment… Cette transition, est essentielle pour pouvoir capter notre plein potentiel et, vivre de manière heureuse et prospère. Cependant, par manque de conscience, manque de connaissance, manque de temps, manque de confiance, etc., il se peut que nous négligions inconsciemment cette nouvelle chance qui s’offre à nous. Comment savoir si nous sommes dans le vrai ? Comment distinguer le mental, du subtile ? Je vais vous raconter cette période de mon histoire. Comment ça s’est passé pour moi, au tout début. Mais d’abord, je vais « théoriser » quelques principes.

En permanence, « la vie » place une quantité incroyable de synchronicités (signes en langage commun), sur votre route, d’indices, de guidance dans le but de nous élever, de nous faire progresser et évoluer. Malheureusement, ces signes sont trop souvent passés à l’as… Car en tant que personne cartésienne, ou septique (comme ce fut le cas pour moi il y a fort longtemps), il est difficile de tout remettre en question, surtout une fois adulte. Nous nous construisons dès l’enfance et, plus vous vous bercez de fausses croyances, plus il sera difficile d’envisager et, d’accepter la réalité

Une société bien rodée :

Depuis l’aube de l’humanité, les gens font la guerre : guerre pour le pouvoir, guerre pour le territoire, guerre pour la religion… Mais il s’agit de notre histoire, et encore une fois, ils ont fait ce qu’ils avaient à faire… Il faut bien que le plan de l’ombre se fasse ! (Voir article : « Ombre et Lumière : De vieux amis »). De nos jours, les gens sont plus civilisés, mais les combats restent les mêmes… Ce sont désormais, les enjeux qui ont changé… Puis nous ne voyons rien car trop occupé, une vie à construire, des sorties à faire, un programme de télé-réalité à ne pas manquer, etc. etc.

Nous possédons des gènes de « suiveurs » et, si le monde nous dit de penser ainsi, alors nous penserons ainsi. (Même si vous êtes persuadé du contraire). Neuro-marketing, effets de modes, etc., qui en plus de vous dire quoi penser, vous disent comment vous devez vous habiller ! Et si par mégardes, vous tentiez une autre approche, vous serez catalogué et, mis hors marge. La matrice principale de la société nous éloigne complètement de la réalité, et de notre but d’incarnation originale. Tout notre être, (mental, corps, esprit) sont délibérément fabriqués en décalage avec la source organique de la vie. Moins maintenant, car tout ce système se veut tendance ! Le dev.perso, le yoga, la folie du bien-être… Je serai sincèrement ravie, si cet effet de mode, permettait vraiment et sincèrement aux gens de s’élever, afin qu’ils en tirent de réels bénéfices sur le long terme. Si cela leurs permettaient réellement de se reconnecter à eux…

Si tel est le cas, au moins pour certains, alors je dirais que cette « tendance » devrait être bénéfique en règle générale. On avance, (enfin à priori). De plus, les gens le font-ils juste par effet de mode, pour faire comme les autres, afin de rester « IN » ? Ou pour des raisons réelles et plus profondes ? Peut-être un peu des deux ? Vous voyez, l’intention n’est pas la même… Peu importe au final, car ils vivent leurs expériences. C’est juste qu’il faut penser que les résultats seront en conséquence… Et pourrait causer quelques surprises… Quand votre démarche n’est pas sincère, il y a toujours un moment donné, où vous vous retrouverez face à vous-même…. (Vécu). Puis au-delà de ça, (suivre un effet de mode n’a jamais tué personne), ce qui est très grave : c’est surtout que cet engouement se cache derrière un piège lourd de conséquences… Une seconde matrice volontaire, et encore plus illusoire, qui vise uniquement les gens « connectés et éveillés »… (Voir article prochainement : « La Matrice : L’illusion de la liberté »).

Je parle régulièrement de conditionnements, car ils nous limitent et nous retardent. Même si les parents contribuent grandement à notre façon de voir les choses, nous sommes des personnes à part entière et, indépendantes de pensées (enfin de base) … Mais si nos parents ne croient pas en une force supérieure par exemple, il y a de fortes chances pour que nous n’y croyons pas une fois adulte. Ce n’était pas le cas de mes parents, mais j’ai eu la chance de vivre pleins de belles synchronicités qui m’ont ramené à cela, encore et encore. Même si nous avons notre libre arbitre, n’oublions pas, que nous avons également une destinée… Pas pour autant qu’on la réalise, justement, du fait du libre arbitre. Vos choix détermineront votre avenir.

D’un monde à l’autre :

Les sciences universelles étaient pourtant présentes avant toute chose… et les pratiques rituelles, religieuses, magiques, spirituelles et divinatoires ne datent pas d’hier, loin, très très loin de là ! La mondialisation nous a carrément fait perdre cette richesse fondamentale oubliée. Mais je peux vous garantir, que certains ne s’en sont pas privés, pour mener à bien leurs plans. J’évoque souvent ce point. Remontez le cours de l’histoire pour comprendre que ce savoir universel, a toujours fait partie de nos vies ! C’était un savoir qui se transmettait de génération en génération. Mais beaucoup de ses sciences furent occultées pour des raisons précises. Chaque peuple possède ses pratiques, ses rituels, etc. Certains auteurs dont je parlerais prochainement, ont fait d’excellents livres sur le sujet.

Donc même si vous n’avez pas forcément besoin de passer votre vie à vous instruire sur ces connaissances, juste, pensez dans un coin de vos têtes, que l’Univers fonctionne par loi, par cycles et, qu’il a un impact direct sur vos vies ! (Voir article sur l’impact des formes pensées : « Quand la science s’en mêle : Les découvertes incroyables de Marina Popovich »). L’énergie est partout dans notre environnement : dans nos corps, nos cellules, nos organes. L’air que l’on respire est une énergie : invisible, mais pourtant bien réelle ! Dans l’univers, et au-delà ! À vous d’écouter pour connaître vos origines…

La science a déjà reconnue cela il y a fort longtemps ! Je vais maintenant vous raconter quelques-unes de mes premières expériences personnelles en la matière. J’ai créée, une version simplifiée, afin d’aller à l’essentiel, étant donné que je donne beaucoup d’informations. Si certains ont déjà vécu ce type de choses, et bien réjouissez- vous ! C’est que vous êtes sur la voie de la réalisation ! Vous n’êtes pas bizarre et, certainement pas anormal ! Ces expériences sont le fruit de travail et, de remise en question profonde. C’est votre subconscient qui travaille avec votre âme. Puis, selon vos mandats, vous serez attiré, appelé et, c’est ainsi que certaines choses vous apparaîtrons comme évidente ! Si ça ne « vibre » pas pour le moment, cela viendra… Mais j’en reparle plus loin.

Personal Story (extrait) :


 

Août 1993 : je nais un 22. Après multitude de tentatives de la part de mes parents pour m’avoir. C’est une sage-femme et, avec l’aide ma grand-mère paternelle, que ma mère a pu avoir un enfant. J’ai bien failli ne jamais pointer le bout de mon nez. Mais la vie et, chaque épreuve ont une raison d’être. Mon père n’était pas là à ma naissance, il est arrivé après. Ma tante (une des deux sœurs de ma mère), était là. Une connexion directe d’âme à âme s’est faite, entre elle et moi. Nous en reparlons souvent. Ma tante est passeuse d’âme, donc elle connaît très bien ces processus. Mais ce n’est pas elle qui m’a guidée vers ce magnifique cheminement. Elle a réapparu dans ma vie, à la suite d’un rêve que j’ai fait à l’âge de 22 ans. Tout s’est fait comme cela devait être fait.

Ma mère me racontait souvent : qu’elle pouvait m’emmener partout dès le plus jeune âge, tant j’étais sage. Je ne pleurais jamais ! Mais vraiment jamais.  » Toute petite fille, Tu observais le monde sans dire un mot, de tes grands yeux bleus. » Ce fut toujours les mots de ma mère. À l’école primaire, j’étais un peu à part. Pas vraiment en phase avec ce que je voyais. Et tout ce que j’enregistrais, ou que je sois, deviendrait plus tard, mes chaînes conditionnées…

« …J’ai ce souvenir, très précis : j’observais le ciel dans la cour de récré, ( je devais être en CE1 ), en me disant : « Mais… ce n’est pas possible qu’il n’y ai rien derrière le bleu du ciel ? Que peut-il bien y avoir derrière ce  » faux plafond ? » … »

Bizarrement, j’avais cette sensation, comme si je savais déjà que ma place initiale n’était pas la Terre… Je me sentais à part… Différente des préoccupations classiques des enfants de mon âge. Cela a toujours été, même encore aujourd’hui, à 25 ans. Pourtant, j’ai failli très mal finir… Voici un petit aperçu, du cadre familial :

Parents qui alimentaient leurs nombreux vieux démons au quotidien, rôles inversés, etc. etc. C’est ce qui les reliaient le plus, malgré leur grand amour, dangereux et passionnel. Ce n’était peut-être pas très sain mais, faut voir les bagages aussi… Leur amour était surtout toxique et, autodestructeur. Je n’entrerais pas dans les détails, mais… Un jour peut-être :-). Au-delà des antipodes extrêmes de la personnalité de mes parents, mon père m’a transmis de belles valeurs malgré tout et, ma mère eu le courage de rester qui elle était malgré ses nombreuses blessures : (rock and roll !). Elle m’a transmis une culture musicale de dingue, même si elle n’a pas jouée son rôle. Elle a fait ce qu’elle a pu. Aujourd’hui décédée, je lui ai pardonnée et, retire autant de positif que possible, des rares mais précieux, moments de complicité passé avec elle…

Un soir, j’étais très triste. Je voyais mes parents aller beaucoup trop loin, c’était hard des fois, même si j’encaissais plutôt très bien.
« Je développais une grande force mentale et, psychique s’en m’en rendre compte. ».
Ces expériences sont devenues des forces. Force et maturité était ce qui me qualifiait le mieux. C’était les mots de chaque adulte qui croisait mon chemin de petite fille. Mais ce soir-là, je lâchai les armes… Donc je suis là dans mon lit : quand me vint cette idée un peu folle : je fais une prière à Dieu : « Dieu, si tu existes, peux-tu s’il-te-plaît, faire en sorte que mes parents changent et, arrêtent de boire » … Je devais avoir 8 ans… Bien entendu, la prière ne s’est pas exaucée …

« … Je me suis dit : « Ok, Dieu n’existe pas… Et puis après tout, s’il existait, il n’y aurait pas autant de malheurs dans le monde… ». Pas si bête comme conclusion pour une gamine de cet âge… Il a fallut que j’attende des années avant de comprendre pourquoi cette prière n’aurait jamais pu se réaliser … »

Indépendante dès l’âge de 13 ans, j’ai donc accepté cette fatalité, même si je savais que ce n’était pas normal. J’ai toujours senti cette différence avec les autres enfants de mon âge… Je comprenais bien, que quelque chose n’allait pas… J’ai toujours essayée de « sauver » ma mère, mais sans succès. Mon père nous en a fait voir également.

Miroir, mon beau miroir …

Depuis toute petite, et encore à ce jour, j’ai pu très rapidement constater ma très grande fascination pour les miroirs. Je les fixais, en me demandant ce qui pouvait bien s’y trouver derrière… Je captais déjà, son aspect multidimensionnel. J’ai compris, lors de mon chemin initiatique, que mon lien avec les miroirs, lui non plus n’avait rien d’un hasard et, n’avait rien à voir avec des divagations d’enfants. Sachez que les enfants sont bien plus connectés que les adultes en règle générale. Ils perdent ensuite cela en grandissant, car ils ne préservent pas ce lien.

J’ai eu de la chance… Beaucoup de chance, d’avoir pu sortir de ses schémas. Les personnes avec ce type d’expériences traumatisantes dès l’enfance, ont peu de chances d’accéder aux choses merveilleuses de ce monde. Elles sont « prédestinées » à finir comme les exemples qu’on leurs inclus et, en ne se rendent pas compte, à aucun moment, que leur vie pourrait, je dirais même plus : DEVRAIT être autre chose …. C’est tout ou rien en général. Il a de plus été prouvé, que les enfants : 1) Reproduisent exactement le parcours de leurs parents, (à quelques détails près) ; 2) Ils font tout l’inverse. Il n’existe pas de juste milieu. À un moment donné, un enfant va devoir casser ce (ces) schémas familiaux, qui durent parfois sur dès génération et, des générations…

De plus, avec l’arrivée des enfants indigo depuis les années 40/60, suivis des enfants Cristal et, Arc-en-ciel, (voir article prochainement), les consciences s’élèvent de plus en plus et, prépare de grands bouleversements. À vraie dire, nous n’avons pas vraiment eu le choix, vu les douches énergétiques que l’on se prend en plein dans la figure, depuis 2012. Tout se passe selon l’ordre naturel des choses. Mais vous aurez pu remarquer, le grand « ménage », qui s’effectue auprès de l’humanité toute entière, depuis ces dernières années notamment… Tout le monde est concerné. Vous prenez souvent cela pour de la fatigue, ou parfois même, des périodes noires pour certains, mais il n’en est rien : (décès à répétition ; burn out, etc.). Mais cela est une simple transition. Et elle est nécessaire. Apprenez à faire la diff’ et, soyez attentifs. Tout cela prépare des changements majeurs. Au passage : j’ai appris récemment que ces changements ont été confirmés inscrits dans l’astral…

Je continue la story, après cet importante aparté :
Jusqu’à ce que l’Univers me guide jusqu’à lui de façon complètement dingue, je m’occupais comme je pouvais. Je chantais, dansais, écoutais beaucoup de musique et, me repasser en boucle les quelques DVD’s Disney, que je possédais. J’avais la certitude que ma vie future serait pleine d’expériences inattendues ! Mon intuition objective de petite fille était juste, et au-delà de raison ! ^^

À 14 ans, j’entre en foyer pour 2 mois, car mes parents ne pouvaient assumés ce qui était en train de se passer. La situation entre eux était chaotique au plus haut point.
C’est un peu avant cela que les conneries ont commencées, avec ma meilleure amie. Nous étions h/24 ensembles. Elles ont continué après. Toujours plus dans l’auto destruction. J’ai fait la fête, des bons moments, d’autres moins (bien oui ! Forcément… Je pensais qu’il était normal de suivre le même chemin que ses parents sous prétexte qu’on est leur enfant.) J’avais bien tort. Ces conneries étaient surtout dans un but d’appel au secours. Bien évidemment personne n’est venu me sauver… Certaines de mes conneries, m’ont retardée pendant très longtemps…

Dix-huit ans. Ultra blasée de ce que j’observais de mon environnement, mais également du monde: l’attitude égoïste et individualiste des gens, le côté inhumain, je me demandais : « Mais où sont passées les valeurs ? Les convictions ? La beauté ? l’engagement ? Le partage ? etc. ». Bizarrement, j’ai toujours eu cette conscience, alors que tout me prédestinée à l’échec et à l’autodestruction.

Et puis un jour, rien n’allait plus : j’étais malheureuse, seule, insatisfaite de ma vie, etc… N’oublions pas que j’étais « fâchée » avec Dieu depuis des années. Au bord du brun out, je me suis mise à genoux en pleurant, les yeux rivés vers le ciel et, voilà que je me surprends à dire : « Dieu, si tu existes, alors c’est le moment de le prouver, car là je n’en peux plus ! ». Je n’avais plus grand chose à perdre… Voici la suite des événements qui se sont produits suite à cela : Tout d’abord, lorsque j’ai prononcé la phrase, un sentiment d’amour maternel inconditionnel très profond m’envahit alors. Une sensation très rassurante, celle dont j’avais besoin à ce moment précis. Je n’y croyais pourtant pas le moins du monde ! Bref la journée passe.


Le lendemain, j’entreprends comme chaque matin, l’ouverture de la boutique dans laquelle je travaillais. Mon boss avait la fâcheuse manie de mettre tous ses papiers en vrac sur le bureau. Moi je me contentais seulement de les rassembler, afin que cela fasse plus propre, mais sans les toucher outre mesure, à sa demande.

« … Ce matin-là, je m’installe donc au bureau comme à mon habitude et, puis sans comprendre comment ni pourquoi, mais surtout sans aucune réflexion préalable, ma main se dirige vers un papier se situant au milieu d’une des piles de papiers. Il ne m’avait pas spécialement attirée, il était aussi caché et n’avait rien de plus, (du moins en apparence), que les autres papiers… »

Il s’agissait d’un papier sur les différentes couleurs de bougies et, leurs fonctions « magiques – spirituelles ». Et tout d’un coup, toujours dans l’incompréhension la plus totale, une petite voix intérieure me dit de manière très spontanée, très rapide et précise : « Tu es prête » … J’ai mis quelque temps à comprendre la situation. Suite à cet événement, qui était à marquer d’une pierre blanche, tout s’est enchaîné de manière naturelle et évidente.

J’avais déjà travaillé sur moi. L’analyse comportementale et, la remise en question sont des aspects faciles ++ et, naturels pour moi, car j’adore ça. Mais malheureusement, ma déception fut grande, lorsque j’ai compris que ce n’était pas le cas pour tout le monde… Et j’ai mis beaucoup d’années a l’accepter. J’ai dû me faire une raison à un moment donnéJ’avais donc une conscience qui me permettais de me poser les bonnes questions. Mais surtout, un degré d’acceptation et de compréhension, assez élevé pour me permettre d’avoir accès à certains de ses merveilleux enseignements, que je n’aurais été incapable d’appréhender quelques années auparavant. C’est le but. Puis, par un concours de circonstances absolument incroyables, je fis la rencontre d ‘une femme, qui deviendra par la suite, mon Maître Reiki. Ma quête personnelle et spirituelle a démarrer ainsi.

Une visite inattendue :

À peine quelques jours après mes premières mignonnes expériences, je me couche comme tous les soirs. Rien de particulier, si ce n’est un beau sentiment. Je m’en souviens car, ce n’était pas souvent que j’étais bien mentalement et, émotionnellement, avant d’aller dormir. C’était même le pire moment habituellement ! Encore éveillée, mais sur le point d’entrer en phase de sommeil léger, (en presque demi-conscience, mais totalement consciente de ce qui se passait) :

« … Quand tout d’un coup, je me retrouve envahie de flashs, trop rapides pour tous les distinguer, bien trop rapide, cela n’a duré même pas une demi-seconde… …j’ai compris des années plus tard, qu’il s’agissait tout simplement de l’ouverture de quelque chose… »

 

J’ai pu à ce moment-là, répertoriée au moins une 30aines d’images. Parmi mes pauvres souvenirs, j’y ai vu des monuments historiques tels que les pyramides, des cercles de gens (des ordres initiatiques), etc. Je ne saurais vous dire aujourd’hui, qu’elles étaient les autres. Je peux juste vous dire, que je n’y étais pour rien. Mon mental n’avait pas fabriqué ses images. Encore moins mon cerveau (au cas où les cartésiens seraient parmi-nous ! 😉 …

Cette nuit-là, voici ce qui s’est passé : (Je précise qu’à cette époque, je ne me souvenais que très rarement de mes rêves, car mon mode de vie n’était pas au top.) : « Je me vois comme sortir de mon corps, traverse le plafond de chez moi, et fonce à toute allure vers le ciel…

« … Je sors de la stratosphère, et dépasse notre atmosphère, à la vitesse de la lumière. Je continue, encore et encore, je fonce à côté de milliards d’étoiles… »

Le chemin était surement très long et, je ne me souviens pas de tout. Tout d’un coup, j’atterrie devant un immense vaisseau mère (je n’en vois pas le bout). Puis là, une « porte » se lève : plus l’immense entrée s’ouvre, plus une intense lumière éblouissante m’aveugle le temps d’un instant. La porte est ouverte. J’entre, submergée par l’émerveillement, mais totalement sereine. Pas à un seul instant je n’ai eu peur. Je n’avais jamais ressenti cela de toute ma vie… Un sentiment de bien-être total, comme si tout était à sa place, le ressenti, que c’était complètement normal et naturel de faire ça.

L’intérieur est spacieux comme « ce n’est pas permis », mais ce qui m’a le plus « choquée » c’était les couleurs… Elles étaient pétantes et éblouissantes comme jamais. Il n’existe pas de telles palettes de couleurs aussi lumineuses et éclatantes, sur notre planète, afin de vous donner une idée de l’intensité de la chose…

« Une fois cette réflexion faite, je me rends compte qu’un groupe d’être humanoïde m’accueille comme si je les connaissais depuis toujours ! … »

Description : il me semble qu’ils avaient un teint particulier dans les gris, ils étaient de taille normale, plus grands que moi. Leurs tenues étaient magnifiques. Splendide ! : faites de dorures et de couleurs (il y avait du rouge il me semble, du bleu et, d’autres que je ne saurai cité. Il me semble également qu’elles étaient marquées de symboles (un ou plusieurs), vers le milieu du torse, situé(s) au niveau du cœur. Ils m’ont prise dans leurs bras, comme si j’appartenais à leur famille, ou quelque chose du genre.

Cela paraît peut-être perché, mais je vous garantis que l’expérience est à vivre pour pouvoir la comprendre, ou ne serait-ce que la concevoir… Ensuite, nous avons fait la fête ! Ce fut comme des retrouvailles, je l’ai vraiment ressenti ainsi. Quelques années plus tard, en initiation, on m’a informée que ce « rêve », n’en était pas vraiment un… Il existe différents types de rêves, (j’aborderais le sujet prochainement). Et celui-là en l’occurrence, était un vrai moment vraiment vécu dans l’astral et, surement en direct. Il ne s’agissait pas d’une projection de mémoire où autre. Car j’étais bien moi dans le rêve.

Je ne saurais dire ce que ces êtres m’ont dit, car à mon plus grand regret, je n’en ai pas de souvenir. À mon réveil, je me souvenais de ce moment extraordinaire. Je ne suis pas prête d’oublier cette mémorable soirée ^^.
« Je pense avec le recul qu’au-delà de ses retrouvailles, ces êtres venaient me souhaitez la bienvenue, ou plutôt un bon retour parmi eux ! Du genre : « Hey ! Tu te souviens de nous ? Tu nous a manqué ! Reviens nous rendre visite quand tu veux, maintenant que tu es de retour sur la voie ! Mais c’est trop cool ça ! 😉 » ». J’ai en tout cas, grande hâte de découvrir les origines exactes de ce peuple, (car vu le nombre répertorié ne serait-ce que dans notre système solaire), seul mes mémoires cellulaires, et mon ADN savent. Je reviendrai vous transmettre l’information ;-).

La suite de la story :

Ce n’était pourtant, pas gagné d’avance tant j’étais influencée par le monde actuel, ainsi que par mon entourage. J’étais bridée comme tout le monde. J’ai donc effectué d’innombrables recherches, lu beaucoup de livres, pour combler ma soif d’apprendre, etc… Je me suis d’abord instruite sur les religions afin de savoir si mon cœur et mes tripes réagissaient. Mais il y avait trop d’incohérences et de contradictions. Je sentais très clairement, que certaines paroles ne « vibraient » pas juste.
J’en ai déduit, que certains écrits ne pouvaient en rien, venir de Dieu, mais bien d’un homme… Du moins, un homme s’était permis de modifier ces textes à sa guise.

« …C’était mon sentiment. La suite des évènements m’a donné raison. Bien que je m’inspire très souvent de la doctrine et de certains versets des livres sacrés : on y trouve énormément de clés, mais les plus puissantes, et les plus subtiles, se lisent et, se captent entre les lignes »

Je pense que c’est volontaire… C’est souvent le cas. Mais au final, heureusement que j’ai sue suivre mon intuition, car si je m’étais seulement limitée qu’à cela, je serai clairement passée à côté des mandats. Certitude / Zéro doute… Car tout est loin de n’être répertorié que dans les saintes écritures… .

Le fait est que tout cela manquait de crédibilité et, j’avais besoin de vérité. Là était le but de ma quête. J’ai donc fait des années de recherches, d’expériences, de remises en question, de stages, de pratique et d’initiations. J’ai su faire taire mes doutes, lorsque j’ai compris que je n’étais que ce que je vivais été bien réel, j’ai foncé et à ce moment-là, toutes les portes se sont ouvertes à moi. Rêves, synchronicités, intuitions, tout en moi changeais. Et puis surtout, des changements physiques se produisaient. Mais de la manière la plus merveilleuse qu’il soit. Sur le coup, on veut crier sur les toits quelque chose du genre : « Mais tu ne vois pas là ?! Sa vibre pas, tu ne sens pas ce truc ? Mais c’est évident pourtant ! ». Car on veut, (et de tout notre cœur d’ailleurs), partager notre savoir avec les autres… mais on se résigne assez vite, lorsque l’on voit certains retours… On doit accepter que ce soit aux gens de faire un premier pas.

J’avais du mal au début : je me retrouvais face à de constants doutes, car j’étais seule face à ce nouveau monde. J’ai également compris après, que cette solitude était initiatique, et surtout voulue… Quoi qu’il en soit, à chaque doute ou à chaque régression, c’était comme si, une main lumineuse se tendait alors devant moi, à chaque fois que je m’enfonçais peu à peu dans « les ténèbres : peurs, manque de confiance, torture psychique et, le mental qui n’arrête pas. Surtout le soir, avant d’aller dormir. Mais tout cela était avant que cette main se tende à moi. Depuis, une sérénité s’est installée sur tous les plans… Ma vision globale des choses, s’est transformée. J’ai dû faire en sorte que cette main symbolique devienne un symbole de foi, chaque fois que ma foi serait mise à épreuve… Et ça, ce n’est que le début ;-). J’ai par la suite, vécue de très belles d’expériences, autant personnelles, qu’émotionnelles, que spirituelles.

Je ne remercie jamais assez le ciel et l’Univers de m’avoir permis de retrouver mon héritage spirituel si essentiel. J’ai compris que si j’étais sur Terre en cette incarnation, c’est que j’avais quelque chose de plus grand à y faire, que métro-boulot-dodo… Et Dieu merci, je suis légitime car : je ne fais pas partie de ces personnes qui crois en quelque chose, pour avoir de l’espoir et donner ainsi un faux sens à ma vie. J’ai réellement vécu de nombreuses expériences à ce niveau, et je peux vous assurer que je n’en suis qu’au début… Les personnes ayant vécu ce merveilleux parcours avant moi peuvent en témoigner.

« …Une multitude de portes inter-dimensionnelles s’ouvraient ! « Ça y est ! Je vois tout ! J’ai tout compris ! » me disais-je… Il n’en était rien… Certes, j’avais eu la chance de pallier à ma vaste ignorance grâce aux expériences que je vivais à ce niveau, mais le chemin était encore long… Et oui ! maintenant que j’avais saisi les choses, j’avais tout à apprendre !… …Je redécouvre à peine et, progressivement qui je suis vraiment… »

 

Et, j’ai bien hâte de vous en raconter davantage, et encore davantage pendant mon parcours évolutif. J’ai gardé ce savoir et ses expériences pour moi pendant trop longtemps. Ce savoir ne vaut rien s’il n’est pas diffusé. Ces chemins infinis de conscience, seule votre âme sera capable de distinguer les quelles de ses pratiques, résonnent pour vous. Il faut trouver l’équilibre entre le ciel et la Terre. Car une fois le retour acquis, on veut direct aller au ciel du genre : « Hé les gars ! Je suis là, venez me chercher ! », alors que non. Nous sommes là pour nous réaliser. Nous avons été mandatés pour une raison. Et mon but, fut de trouver le ou les quels…

S’en ai suivi également de belles aventures plus simples. On réapprend à apprécier la simplicité et la beauté des choses que nous jugeons de « normales » : telles que : la fusion avec la nature, la compréhension de l’univers, etc. Je vous parlerais dans une autre story, de certaines autres pratiques et initiations auxquelles j’ai eu la chance de (ré)avoir accès… Ce fut un héritage retrouvé et, concerne des sciences ésotériques fascinantes. Et cela s’est fait d’une manière, que vous ne verrez même pas dans les films, tant c’est incroyable ! (Et les films eux-mêmes, bien que souvent romancés, sont bien plus proches de la réalité que vous ne pensez, et n’en sont qu’une infime partie, mais ça, c’est une autre histoire ;-). Rendez-vous bientôt pour découvrir : article secret : « Personal secret story : Le Pendentif » ! 🙂 »

END … (for the moment…)

Je vous souhaite de vivres pareilles expériences, car bien qu’il s’agisse d’un rude chemin, où il est nécessaire de vous retrouver face à vous-même, il n’existe pas plus beau chemin. Mais ne faite jamais rien qui serait contraire à votre ressenti, ou à vos convictions. Votre cœur sait. Votre tête vous trompera souvent. Mais tout ce que vous vivez n’est qu’expérience. Donc expérimentez, et faites-en sorte qu’elles soient les plus splendides possible.

Une histoire qui se répète :

Lors du commencement de ma quête, j’ai passé mon premier niveau de Reiki Usui (j’avais 18 ans à l’époque), et les personnes de mon groupe étaient de générations et milieux différents. J’ai le souvenir d’une dame d’une 50aine d’années, banquière, 3 enfants, un mari aimant, un boulot bien payé… Cette femme était l’archétype de la réussite sociale et professionnelle… Mais, elle était venue, suite à un « appel » ressenti au niveau du cœur. Sans vraiment trop savoir pourquoi, elle a décidé de commencer par le Reiki. Elle pensait y trouver des réponses. Car malgré sa vie réussie, elle avait la certitude qu’il lui manquait quelque chose… Ce quelque chose, c’était l’essentiel. Elle avait décidé de s’écouter pour une fois et, elle ne fut pas déçue… C’était alors le commencement de sa quête, vers une VRAIE réalisation de soi…

J’y ai aussi rencontrée un chef police, très gentil, qui s’était également ouvert à ces pratiques… Mais j’ai pu tout autant, échanger avec des médecins, des chirurgiens, des scientifiques… Ces gens, ont su profiter de ce que la science classique avait à offrir, en l’associant avec les sciences subtiles de l’univers. Ainsi, il n’y avait pas une seule question, à laquelle ils ne pouvaient répondre… Et leurs carrières, n’en sont devenues que plus enrichissantes. Ils ont aidé énormément de patients, tout en leur épargnant les inconvénients de la médecine classique (effets secondaires, etc.), en associant, ce que l’univers avait de meilleur à offrir.

Mais cela va dans l’autre sens : vous pouvez avoir en votre bagage, toutes les connaissances ultimes, le savoir universel, si vous n’en faites rien, que vous ne passez pas à l’action, ou que vous ne le transmettez pas, hé bien votre savoir ne sert alors à rien… Ce que je vous dis là, c’est du vécu : Une fois dans ce monde, ma soif d’apprendre fut tellement grande, que je n’ai fait que ça pendant près de 10 ans… Mais au final, mis à part les changements psychiques et les compréhensions, aussi grandes et incroyables soient-elles, tout cela ne m’était en fait, d’aucune utilité sans partage et, surtout sans mettre en place des actions. Je devais diffusée et, mettre en pratique, les magnifiques enseignements que l’on m’avait donnés… Mais d’un autre côté, c’est cette expérience de 10 ans qui me permet aujourd’hui, de pouvoir transmettre…

D’ici là je vous souhaite à tous de mettre un point sur vos freins et, motivations, et de commencer votre quête en pleine conscience, à votre succès les Amis !

(Toute utilisation, reproduction, du contenu en tout ou en partie, sous quelques formes et par quelque procédé que ce soit, est strictement interdite sans l’autorisation écrite préalable du détenteur des droits d’auteur ou de l’éditeur sous peine de poursuites. Si vous souhaitez le partager ou le retranscrire :
1) Demande préalable à l’éditeur :
contact@futureuniversalorder.com ; 2) Interdiction de modification ;
3) Retranscription intégrale et cité la source obligatoirement.)

Click pour t'abonner à la Newsletter Inter-galactique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.